Mode de secours sur OpenWRT

Un jour, j’ai fait une modif dans la conf de mon routeur (NetGear WNDR3700v2) qui tourne sous OpenWRT, j’ai rebooté le bazar, et là, catastrophe, plus moyen d’accéder à la bête…

Heureusement, là situation n’est pas totalement désespérée, ils ont tout prévu chez OpenWRT: quand il boote, pendant un cours instant, le routeur a l’IP par défaut 192.168.1.1/24 et un serveur telnet qui écoute sur cette IP. La procédure détaillée pour accéder à ce telnet et ce système minimal est disponible en anglais .

Continue reading

antisèche: dd

Quelques petites choses utiles avec dd(1)

Créer un fichier d’une taille donnée:

en vitesse (un fichier sans données, rempli de \0):

dd if=/dev/zero of=monFichier bs=1024 count=S # S taille en KiB

plus lentement (le fichier sera rempli de données aléatoires):

dd if=/dev/random of=monFichier bs=1024 count=S

Trafiquer le MBR d’un disque:

La petite chose à savoir, le MBR correspond aux 512 premiers octets du disque, répartis comme suit:

  • les 446 premiers sont pour le gestionnaire de boot ;
  • les 64 suivants correspondent à la table de partition ;
  • les 2 derniers sont la signature du disque.

Effacer le secteur d’amorçage (sans toucher à la table de partition):

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=446 count=1

Effacer juste la table de partitions (sans toucher au MBR):

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=1 seek=446 count=64

note: pas testé 😉

Efface la table de partition et le MBR:

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=512 count=1

Pour finir, si on veut écraser et pas juste effacer, on remplace /dev/zero par /dev/random.

Faire rapidement une clef d’install Debian

Préparation:

Récupérer les fichiers suivants:

ou:

Création de la clef proprement dite:

En root depuis n’importe quel Linux, en ayant pris soin de repérer le device correspondant à la clef USB «sacrifiée»:

[root@host: Downloads]# zcat boot.img.gz > /dev/sdX
[root@host: Downloads]# mkdir /mnt/usb # s'il n'existe pas
[root@host: Downloads]# mount /dev/sdX /mnt/usb
[root@host: Downloads]# cp debian-XXXX-YY-netinst.iso /mnt/usb
[root@host: Downloads]# umount /mnt/usb

On branche la clef sur la machine à installer, on vérifie que le BIOS permet bien de booter sur ladite clef, et c’est parti!